Rechercher
  • Pascale Guillot

1/4 : Quels sont les effets du confinement prolongé sur notre santé physique et mentale ?

Mis à jour : 30 avr. 2020

Et comment vivre au mieux cette situation

Chronique 1/4 – STRESS, ANXIETE : Etre stressé est absolument normal dans la période que nous vivons


Selon de nombreux médecins, le premier risque encouru avec la quarantaine est d’ordre psychologique. L’inquiétude liée à la maladie, le manque de contact social, l’incertitude sur la durée réelle du confinement ou sur les modalités de déconfinement créent de l’anxiété. Anxiété qui peut à son tour créer de l’irritabilité avec les conséquences que l’on peut imaginer au sein de la cellule familiale.

Quelques conseils

Percevoir le sens de ce que l’on fait, autrement dit l’utilité du confinement pour nous protéger et pour protéger les autres.

L’acceptation de la réalité : la souffrance psychologique augmente si on refuse une situation sur laquelle on n’a pas de pouvoir et si on tente de se battre contre elle.

L’importance de se donner un cadre : adopter des rituels, tenter de garder un rythme de vie normale ; se lever, se laver, s’habiller comme si on allait travailler.

Structurer le temps : rythmer la semaine et les week-ends en ayant des activités différentes. C’est d’autant plus vrai avec les enfants : dans la mesure du possible, définir avec eux un emploi du temps de la journée (devoirs, temps récréatifs, temps avec écrans, temps sans écrans…).

Prévoir des temps de partage et des temps pour soi, où l’on peut s’isoler et se recentrer (c’est par exemple l’occasion d’essayer la méditation).

Limiter l’exposition médiatique pour éviter de se sentir submergé : concentrer notre accès aux informations à un moment de la journée, vérifier l’exactitude des informations, choisir une source fiable.

45 vues0 commentaire